J’examine aujourd’hui la question des « dénominations » protestantes, qui sont très nombreuses. J’aborde la dynamique du Réveil, de la tentative de réformer de l’intérieur puis l’expulsion et enfin le durcissement de la doctrine à l’origine de la création de la nouvelle église. J’invite enfin chacun à dépassionner le débat et à fonctionner dans l’inclusion : toutes ces vérités éparses peuvent être vues comme un des aspects de la beauté du Corps de Christ.

Et vous, qu'en pensez-vous ?